Retour vers résumés

30- Flouze

En août, précisément, le mercredi 14 août, il fait 35°C : chaud, non ? et le soleil brûle la peau. L'amour et l'argent, toujours ces deux mobiles, ça brûle aussi : l'amour, ça dévore le coeur : Hawes est toujours avec Christine et Kling en vacances avec Augusta ; l'argent, ça brûle les doigts et les stocks de figurine en bois, ça flambe. C'est ce qu'explique Roger Grimm à Carella qui rentre de vacances : son entrepôt a été ravagé par un incendie volontaire ; l’incendiaire a court-circuité le système d’alarme, drogué les gardiens à l’hydrate de chloral et saboté le système d’arrosage ; l’assurance ne veut rien rembourser tant que la preuve n’aura pas été établie que Grimm n’a pas lui-même mis le feu. Passionnant, non ? Hawes et Carella déconnectent mais reconnectent quand ils apprennent que dans la nuit, la maison de Grimm a été incendiée.

Hawes est reçu par Aronowitz le voisin qui a donné l'alerte et qui encore alerte a fait l'amour à sa femme sur la terrasse quand la maison de Grimm était plongée dans l'obscurité, mais brillait de tous ses feux quand il a vu les flammes. Carella visite l’entrepôt en compagnie du gardien Reardon et découvre le système de mise à feu, ingénieusement électrique. Il contacte ensuite les deux gardiens de nuit qui confessent leur goût immodéré pour le whisky drogué, puis retourne à l’entrepôt et y trouve Reardon abattu de deux balles.

Hawes qui s'est renseigné sur Roger Grimm a appris que celui-ci avait été condamné pour faux et usage de faux et avait purgé en conséquence une peine d'un an et demi à Castleview.

Le vendredi 16 août, Hawes se présente à l’immeuble où logeait Reardon ; l'épouse du gardien Barbara Loomis lui ouvre aussi facilement la porte que les cuisses : Hawes accepte la première proposition mais rejette la seconde, non mais des fois ! Elle aurait eu seulement vingt ans de moins ! Il ramasse un livret de compte-épargne copieusement rechargé le 2 août - c'est mieux qu'une chaude-pisse !- et apprend de la pas rancunière que Reardon voyait des noirs : deux hommes et une femme. Il trouve aussi un carnet d’adresses avec mention d'un certain Charles Harrod résidant dans le quartier noir de Diamondback.

Il ne fait que 30°C à l'ombre quand Hawes part à la recherche de Harrod que personne ne connaît : ni le gros noir qui sirote un coca sur le pas de la porte, ni les vénérables membres des Vénérables Crânes dont le QG est à l’académie de billard, ni la voisine qui s’inquiète pour Fred. Seul un agent noir aux prises avec des gosses sous une prise d’eau connaît Charlie et lui indique le dernier étage. Hawes se fait ouvrir par Liz Benjamin, l’amie d’Harrod, qui laisse couler le robinet à cause des micros cachés, qui ne sait pas où se trouve Charlie mais qui s'empresse de lui téléphoner dès que Hawes est sorti. Hawes file Liz jusqu’à un immeuble où se trouve l’étude d’un avocat notaire Arthur Kendall, une agence immobilière et une firme de prêt-à-porter. Il voit Liz repartir en courant et trouve Harrod qui avait le sang tellement chaud qu'il commence à coaguler.

Quel trafic Grimm fait-il avec l'Allemagne ? Pourquoi n'a-t-il pas assuré sa première cargaison ? Que risque Grimm à essayer de corrompre Carella ? Hawes est-il obligé de travailler avec Weeks ? Weeks est-il brutal ou seulement taquin ? Pour qui roulait Harrod ? Quelle sorte de clichés faisait-il avec son appareil photo ? Comment justifier le train de vie d'un mec qui roule en cad et qui n'a pas de revenus déclarés ? Pourquoi l'épouse d'un inspecteur du Service balistique ignore-t-elle tout du mécanisme des automatiques ? Liz est-elle suspecte ? Weeks peut-il reconnaître ses torts ? Une fille est-elle forcément hystérique quand elle hurle dans un combiné téléphonique ? Qui a installé les micros dans l'appartement d'Harrod ? Comment Weeks parle-t-il des noirs ? Est-il logique qu'un noir ait une chambre noire ? La blanche et la feuille de rose font-elles bon ménage dans un tiroir ? Comment réagit Kissman quand Carella le pointilleux se trompe sur son prénom ? Weeks est-il un bosseur ou seulement un distributeur de bosses ? Quel sens donner à une contradiction enregistrée ? Carella pourra-t-il se rendormir ? Une call-girl qui boit du cognac de marque peut-elle être poursuivie pour prostitution illégale ? Des coïncidences qui se multiplient sont-elles des coïncidences ? Deux ex-taulards font-ils une paire ? Weeks cédera-t-il à Barbara Loomis ? Quelle sorte de clichés Weeks fait-il avec son appareil photo ? Qui est le maquereau dans tout ça ?

Question subsidiaire : Est-ce qu'il fait chaud chez vous ? Je vous demande ça parce qu'ici il neige.

 

  Û Ü