Retour vers résumés

7- Souffler n’est pas tuer

Et l'été n'est pas terminé et je peux vous dire que ce mercredi 24 juillet, dès 8 heures du matin, la chaleur est déjà telle que le sergent de semaine Dave Murchison se demande comment il va pouvoir supporter son maudit caleçon une journée entière. Et pour comble, un gamin lui confie une lettre dans laquelle l'auteur fort explicitement annonce :"Je tuerai La Dame, ce soir." On prend le risque de laisser courir en se disant "Encore un cinglé !" ? Pas au 87th en tout cas.

D'abord faire examiner la lettre par le labo pour d'éventuelles empreintes : mais qui ne l'a pas touchée ? Ensuite faire rechercher le commissionnaire : un gamin à Isola, ça court pas les rues ! Si ? Enfin comprendre les motivations de l’auteur de la lettre : Byrnes, Carella, Hawes et Meyer font travailler leurs cellules grises.

Mais surtout la bonne question, Margie ! Qui est La Dame ?

Allez, faites bosser vos indics ! Hawes se précipite aux bains de vapeur où il rencontre Fats Donner et Carella s'entretient avec Gimp, pendant que Meyer va compulser le fichier central. Il ressort de tout ça que La Dame est peut-être une danseuse noire du Black & White partie faire du strip-tease à Miami ou Marcia Polenski une prostituée qui possède ce surnom et qu’on peut trouver chez Mama Ida, une mère maquerelle de la Via de Putas.

La fille a été menacée par un matelot. C'est bon, ça, Harold ! Le matelot est en Europe sur son destroyer. C'est nettement moins bon, ça, Harold !

Allez, on repart à zéro. Et le labo ? Oh, pour ça le lieutenant Grossman a bien bossé : il a trouvé des empreintes d’enfant ; la colle est de marque Bundy, le papier est distribué par Eastern Shipping, une boîte de Majesta et les mots de la lettre ont été découpés dans le New York Times du 23 juin. Si vous ne tirez rien de tout ça ! Quant aux gamins, si vous voulez en adopter un, présentez-vous au 87th, ils en ont à revendre ! Et le temps s'écoule.

Hawes prospecte les librairies-papeteries et rentre chez Christine Maxwell, une veuve de 33 ans, libraire de surcroît qui l'oriente sur une piste, celle de Philip Bannister qui achète ce type de papier ; il prend note et rendez-vous avec la belle Christine pour le soir même, réputation oblige. Il est 12H23 et la chaleur torride et Bannister lavé de tous soupçons.

Au 87th, Meyer, Carella et Hawes mangent des sandwichs dégueulasses : Carella repère des miroitements de jumelles dans le parc ; une chasse à l'espionneur de flics s'imposent : on cerne Grover Park : l’Homme aux jumelles s'enfuit sans jumelles. Encore du boulot pour Grossman ! Et d'autres pistes : une chanteuse Jay Astor se produit au restaurant le Brisson à 8H : ça c'est pour Hawes ! et puis des jumelles comme ça, ça ne se trouve plus que chez les brocanteurs : ça c'est pour Meyer et Carella. Alors, les pieds-plats, on transpire ?

Mais qui surveille donc la police ? Retrouvera-t-on le propriétaire des jumelles ? Va-t-on remettre la main sur le gamin qui a apporté la lettre ? Et si oui, Miscolo acceptera-t-il de lui donner un verre de lait ? John Smith échappera-t-il à la police ? Hawes honorera-t-il son rendez-vous avec Christine Maxwell ? Meyer échappera-t-il à un rhume d’été en prenant des pastilles contre la toux ? Kling reviendra-t-il de sa planque aux docks ? Comment Carella pourra-t-il se sortir de la vindicte d'une mère furieuse ? Que de questions, que de questions !

Mais vous savez où trouver les réponses, non ?

Ah, au fait, une petite dernière : qu'est-ce qu'on sert au restau Jo-George, 336 North Thirteenth St, ce soir ? De la viande froide, peut-être !

  Û Ü