INTRODUCTION

Dans la série du 87 th Precinct, qui fait l'objet de cette étude, McBain a publié 51 romans et deux recueils de nouvelles non traduits en français (titres).

Une biographie du Maître dont Ed McBain n'est qu'un des multiples pseudonymes (que l'on se reporte au chapitre 9 d'Isola Blues) et une bibliographie complète seront peut-être l'objet d'une prochaine mise à jour.

Illustration de JL Zirnhelt

Si vous naviguez quelque peu, vous vous rendrez compte que je me suis efforcé de ratisser cette oeuvre immense en m'efforçant de ne rien laisser au hasard et en essayant de faire prévaloir l'originalité. J'espère que chacun y trouvera son compte.

Si des imperfections subsistent, n'hésitez pas à m'en faire part.

Dans la partie Titres, vous trouverez l'ensemble des romans consacrés au 87th, les titres originaux, les dates de parution en France et aux Etats-Unis et les collections auxquelles je fais référence, McBain ayant eu en France plusieurs éditeurs (Presses de la Cité, Gallimard...)

Dans le chapitre intitulé Résumés, je n'amorce qu'un début du résumé de l'intrigue, estimant qu'il n'est rien de tel que de se reporter à l'original. Vous y trouverez cependant, un certain nombre de questions tordues (et parfois graveleuses, mea culpa) ; comme le disait Capello, à ne pas confondre avec Carella, 'jeu de mots' , je me suis efforcé d'y glisser un peu d'humour.

Le 87th étant une grosse boutique, les enquêtes ne sont pas exclusivement menées par Carella : dans la page Enquêteurs vous trouverez l'ossature et le thème de chaque intrigue, le nom des inspecteurs concernés et celui des victimes ainsi que les moyens utilisés par les meurtriers pour se débarrasser de leur(s) semblable(s).

Dans Allusions et citations, j'ai relevé les imbrications des différents romans entre eux, ce qui ne va pas sans certaines contradictions dont j'ai essayé de faire le point.

Le chapitre consacré à la Datation interne de chaque oeuvre vous permettra de suivre les personnages au jour le jour : Carella par exemple n'est pas marié dans le premier roman et vient de fêter ses 40 ans dans le dernier.

Dans Personnages, j'ai listé pratiquement 3000 patronymes intervenant à des degrés divers dans les intrigues ; des sous chapitres sont consacrés exclusivement à l'ensemble des personnages récurrents, à la notice biographique des principaux caractères, à la fonction sociale.

Une des richesses des romans consacrés au 87th est que l'auteur ne se prive pas de commentaires sur la société : ils sont référencés dans Documentation.

Je n'ai analysé ni les habitudes alimentaires (les fréquentations de Carella ne font pas que se gaver de hamburgers, à l'exception peut-être de Weeks), ni la sexualité (fondamental, non ?). Ces deux thèmes apparaîtront probablement dans la mise à jour que je ferai en 2002, après parution du prochain épisode de la saga Money.

Veille de Noël au 87th district, le dernier titre paru, est une grosse nouvelle somptueusement illustrée par Juhas, éditée aux E.-U. en 1984 et dans laquelle McBain toujours hésitant sur la religion entre un Parker agnostique et blasé et un Carella qui aimerait encore avoir la foi, se permet une ultime pirouette.

Sur McBain, je vous conseille les sites de David J. King et JMC Clung (voir liens).

Je remercie les traducteurs : Jacques Martinache et encore Louis Saurin et Philippe Sabathé et tous les autres ; et tous les illustrateurs : Tardi et Jean-Louis Zirnhelt en particulier : qu'ils considèrent ces emprunts comme un hommage à leur talent, leur trait et leur humour s'accordant parfaitement avec le style du maître, et quelques autres, dont V.Juhas qui rendent ces pages plus attrayantes. Qu'en pensez-vous, Margie ?

Je ne remercierai pas mon correcteur qui a vraiment laissé trop de fautes de frappe.

Je remercie également mon fils, Mathias Laurin, qui a eu la patience de rendre ce site lisible.

Jean Louis LAURIN - février 2001

Retour au sommaire